Spiruline et sport d'endurance

 

Que ce soit pour la course à pied, le cyclisme ou la natation,

le marathon ou le triathlon, ou encore pour les sports d'équipe comme le football, le volley ou le handball,

que ce soit en amateur débutant ou en professionnel confirmé,

tous les sportifs savent que l'alimentation et la nutrition sont des points clés pour éviter les blessures, optimiser la récupération musculaire et améliorer les performances.

 

Quels besoins alimentaires pour les sports d'endurance?

 

Pourquoi associer spiruline et sport d'endurance?

 

Quels retours d'expérience de la consommation de spiruline pour un des grands sports d'endurance qu'est le triathlon?

 

Nous allons partager tout cela avec vous ;)

Intérêts de la spiruline pour le sport d'endurance

Si rien ne remplace l'entraînement, l'alimentation est aujourd'hui reconnue comme un facteur déterminant pour permettre un bon entraînement et atteindre les objectifs du sportif.

La spiruline, avec sa composition nutritionnelle exceptionnelle, peut participer de façon très intéressante à atteindre ces objectifs qui peuvent être multiples : 

  1. Augmentation des performances
  2. Maintien du poids de forme optimal
  3. Prévention des blessures et du vieillissement cellulaire
  4. Récupération musculaire

Spiruline et triathlon : témoignage d'Eric Bonnomet

Eric Bonnomet est un triathlète amateur de 57 ans.

 

Il nous a posé pas mal de questions quand il a commandé son premier sachet de spiruline en comprimés.

 

Il était sportif, pratiquait le triathlon, et se préparait au fameux Ironman des Sables d'Olonne. Nous lui avons alors proposé de nous tenir informés de son expérience. 

Son premier retour a été le suivant : 

 

" Après avoir réalisé un chrono de 5h 35min 54s, bien inférieur à mes temps précédents de 30 minutes, je me dis que la prise régulière de spiruline en comprimés (jusqu'à 16 par jour, 3 jours avant la compétition) a certainement eu un effet non négligeable dans ma performance. Merci de vos conseils."

 

Suite à cela, nous lui avons demandé de partager plus en détail son expérience de la spiruline pour sa préparation d'un Ironman, ce qu'il a fait avec plaisir.

Nous lui en sommes reconnaissants et nous espérons que son témoignage vous sera utile.

Témoignage d'Eric Bonnomet : Spiruline et Ironman

"Triathlète depuis maintenant 7 ans au club de Melun (77), j'ai pu prendre les départs sur des triathlons de longues distances de types Ironman 70.3, Ironman, distances M et L.

Cette année, après deux années sèches (affectées par la COVID 19 et les confinements), j'ai eu le plaisir de me présenter sur le célèbre Ironman 70.3 des Sables d'Olonne le dimanche 4 juillet 2021.

 

Après 10 mois de retour à un entraînement intensif (plus de 11 heures hebdomadaires en fin de période), j'ai entendu parler de la spiruline et de ses bienfaits pour le sportif. Mes recherches internet m'ont donné des explications très intéressantes sur la page spiruline et sport de Manjolive où j'ai pu comprendre l'utilisation de la spiruline et les réels atouts sur les performances du sportif. J'ai de suite commandé un sachet de spiruline en comprimés et en ai consommé selon les recommandations demandées auprès de Sébastien et Céline Dalonis, producteurs et vendeurs.

J'ai débuté la cure de spiruline 3 semaines avant l'Ironman des Sables d'Olonne.

Je suis passé progressivement de 6 comprimés au début à 16 comprimés par jour trois jours avant l'épreuve.

Malgré une météo dégradée, mes chronos ont été largement en dessous de ce que j'avais pu espérer.

Mon record sur la distance Ironman 70.3 était de 6h 03min.

Aux Sables d'Olonne le 4 juillet 2021, mon chrono à l'arrivée affiche 5h 35min.

Heureux, car aujourd'hui j'ai amélioré mon temps total sur les 3 sports enchaînés (1,9km de natation, 91km de vélo, puis 21,1 km de course à pied) en le diminuant de 30 minutes.

Je dois admettre qu'au-delà des entraînements sérieux et réguliers, j'ai réellement ressenti un potentiel physique supérieur.

Pour ma part, la spiruline n'est pas le comprimé miracle qui vous permettra de performer sans les contraintes de l'entraînement. Néanmoins, il m'a vraiment apporté l'ensemble des besoins nutritionnels avant, pendant et après la course pour la récupération.

Trois jours après la course, je reprenais le chemin de l'entraînement. Prochaine étape, l'Ironman 70.3 de Vichy le 21 août 2021.

Un grand merci à Sébastien et Céline de Manjolive pour leurs conseils et professionnalisme.

Je recommande l'utilisation de la spiruline pour les sports d'endurance!"

 

Eric BONNOMET, triathlète amateur au Club de Melun Triathlon

Écrire commentaire

Commentaires: 0